Select Page

Vivre avec le psoriasis

Vivre avec le psoriasis peut s’avérer être un réel défi. Parmi les principaux obstacles auxquels se heurtent les gens, on retrouve notamment :

  • Problèmes d’estime de soi
  • Douleurs et inconfort
  • Sommeil interrompu ou perte de sommeil
  • Anxiété
  • Dépression
  • Évitement de l’intimité
  • Évitement de certains types de vêtements

Le psoriasis peut avoir des répercussions sur tous les aspects de la vie d’une personne, y compris sur la capacité de travailler et de maintenir des relations interpersonnelles.

Par conséquent, les répercussions du psoriasis sur le plan psychologique peuvent être considérables.

Les répercussions que peut avoir le psoriasis sur la vie d’une personne sur le plan émotionnel ne dépendent pas de la gravité des lésions, mais plutôt de la façon dont chaque personne réagit aux symptômes comme les démangeaisons, la douleur, l’inconfort et la visibilité des plaques.

Maintenant que je sais que j’ai le psoriasis, que devrais-je faire ?

Lorsque vous recevez un diagnostic de psoriasis, il est normal de ressentir toute une gamme d’émotions différentes dans un premier temps. Essayez de garder à l’esprit que vous savez maintenant ce que vous avez et que vous pouvez alors amorcer le processus de traitement et de guérison.

Vous trouverez dans cette section quelques conseils et idées pour bien composer avec votre situation. 

Pensez à votre santé physique et mentale
  • Prenez du temps pour apprivoiser votre diagnostic et profitez de ce temps pour en apprendre davantage au sujet de votre maladie. Faites part de ce que vous vivez à un ami, à un membre de votre famille en qui vous avez confiance ou encore tenez un journal personnel au sujet de votre expérience… cela pourrait vous aider à exprimer comment vous vous sentez.
  • Les patients atteints de psoriasis sont plus exposés à la dépression, à l’anxiété et au suicide. Si vous vous sentez anxieux, déprimé, ou si vous avez des pensées suicidaires, vous devriez en parler à un ami ou à un membre de votre famille en qui vous avez confiance et/ou à un professionnel de la santé.
  • Il est important d’informer votre prestataire de soins de santé de première ligne ou votre dermatologue de toute difficulté émotionnelle ou psychologique que vous pourriez éprouver.
  • Reconnaissez la nature chronique et récurrente (apparition et disparition des symptômes) du psoriasis. Vos besoins, vos sentiments et vos expériences peuvent changer et s’adapter au cours de votre vie avec la maladie, cela est normal pour de nombreuses personnes.
Reconnaître et éviter les éléments déclencheurs
  • Identifiez les facteurs qui provoquent la détérioration de votre psoriasis en tenant compte de tout changement survenant avant une poussée au moyen d’un journal. Si vous observez des constantes, essayez de les anticiper ou de les éviter.
  • Comme l’alcool est connu pour causer des poussées ou interférer avec les traitements contre le psoriasis, il est recommandé d’en limiter ou d’en éliminer la consommation. Demandez de l’aide à votre médecin ou à un autre professionnel de la santé au besoin.
  • Les experts s’entendent pour dire que le fait d’arrêter de fumer est l’une des meilleures choses que vous puissiez faire pour votre santé dans l’ensemble. Le fait de renoncer au tabac réduit également le risque de développer des maladies cardiovasculaires de même qu’une foule d’autres problèmes de santé qui surviennent à un rythme accru chez les patients atteints de psoriasis. Encore une fois, votre équipe de soins de santé est là pour vous aider.
  • Bien qu’il n’existe aucune preuve démontrant que certains aliments ont une incidence sur le psoriasis, il est important de maintenir une alimentation saine, et ce, en particulier lorsque l’on souffre d’une maladie chronique et que l’obésité a été associée au psoriasis et à l’arthrite psoriasique.
  • Selon le Guide alimentaire canadien, une alimentation saine passe par la consommation d’une variété de fruits et légumes de toutes les couleurs (visuellement : la moitié de votre assiette) et de grains entiers (visuellement : le quart de votre assiette). Mangez des aliments protéinés (visuellement : un quart de votre assiette) et si vous mangez de la viande, concentrez-vous sur les viandes maigres et le poisson. Intégrez des produits laitiers faibles en gras et faites de l’eau votre boisson préférée.
  • Parlez de tout facteur de déclenchement des poussées et de tout problème d’alimentation avec votre professionnel de la santé. Ce dernier peut également vous fournir des ressources et des conseils utiles pour réduire au minimum votre exposition aux facteurs qui déclenchent vos poussées de psoriasis, dont des médicaments pour vous aider à cesser de fumer.

Gardez une trace de votre cheminement vers un état « contrôlé »

Chaque personne est différente. Ainsi, les éléments qui agissent comme des déclencheurs sont différents d’une personne à l’autre.

Pour vous aider à suivre votre cheminement vers la stabilité, songez à tenir un journal. Servez-vous-en pour vous fixer des objectifs et vous aider durant votre processus. Demandez-vous :

  • Comment vous sentez-vous ?
  • Qu’essayez-vous actuellement ?
  • Qu’est-ce qui semble fonctionner et qu’est-ce qui ne fonctionne pas ?
  • Quelles questions avez-vous ? À qui s’adressent-elles ?
  • Quelles sont les réponses que vous avez reçues ou que vous avez trouvées ?
Parmi les déclencheurs les plus courants, on retrouve :
  • Stress émotionnel
  • Blessure cutanée
    • Phénomène de Koebner : Décrit l’apparition de nouvelles zones touchées par une maladie de la peau à l’endroit où la peau a été endommagée.
    • Parmi les exemples de blessures qui peuvent entraîner le phénomène de Koebner, mentionnons les morsures, les brûlures (y compris les coups de soleil), le rasage, les pressions, les égratignures, les vaccinations et le tatouage.
  • Infections
    • L’infection à streptocoque (c.-à-d. le streptocoque de la gorge) peut causer une poussée de psoriasis.
    • Une poussée peut également survenir à la suite d’un mal d’oreille, d’une bronchite ou d’une infection respiratoire.
  • Drogues
    • En voici quelques exemples :
      • Lithium
      • Antipaludéens (c.-à-d. hydroxychloroquine)
      • Propranolol
      • Quinidine
      • Indométhacine
    • Un médicament qui déclenche le psoriasis chez une personne pourrait ne pas avoir le même effet chez une autre. Selon l’individu, les avantages de certains médicaments l’emportent sur les risques qui les accompagnent. Assurez-vous de consulter votre professionnel de la santé si vous soupçonnez qu’un médicament que vous prenez est un déclencheur de votre psoriasis.
  • Conditions météorologiques
  • Alimentation
  • Allergies
  • Exposition intense au soleil
  • Consommation d’alcool
  • Tabagisme

Ce qui pourrait aggraver le psoriasis d’une autre personne pourrait n’avoir aucun effet sur le vôtre.

  • Consultez les autres sections de ce site Web qui traitent plus en profondeur des traitements, des aspects liés au style de vie et de la façon de travailler avec votre équipe de soins.
  • Jouez un rôle actif dans votre traitement en posant des questions et en tenant votre professionnel de la santé ou votre dermatologue au courant de vos préoccupations.
  • Parlez avec votre prestataire de soins primaires ou votre dermatologue de vos options, en particulier si vous ne constatez pas d’amélioration après avoir utilisé un traitement précis, ou si vous ressentez des effets secondaires incommodants. Il ou elle pourra ajuster votre plan de traitement ou modifier votre démarche afin de s’assurer que vos symptômes soient contrôlés de la meilleure façon possible.
  • Consultez les questions à poser à votre médecin.
  • Devenez membre du RCP. C’est gratuit et vous recevrez des mises à jour et de l’information au sujet du psoriasis ainsi que des occasions de vous impliquer !

Rôles des différents prestataires de soins de santé

  • Cela correspond à un médecin de famille ou à une infirmière praticienne.
  • Il s’agit du premier professionnel de la santé que vous rencontrez lorsque vous avez un nouveau problème de santé non urgent.
  • Au Canada, les visites auprès des prestataires de soins de santé de première ligne sont généralement financées par le gouvernement, ce qui signifie que vous n’avez pas à payer de votre poche pour avoir accès à des consultations.
  • À l’heure actuelle, la consultation d’un prestataire de soins de santé de première ligne par le biais de la télémédecine n’est généralement pas financée par le gouvernement, ce qui signifie que vous ou votre régime d’assurance privé devrez peut-être en assumer le coût.
  • Les médecins de famille posent des diagnostics et fournissent des traitements pour divers problèmes de santé.
  • Au besoin, ils peuvent fournir des références permettant d’obtenir des consultations avec des spécialistes (dermatologues, rhumatologues, etc.) en vue de traiter une affection particulière.
  • Ils assurent la prise en charge des maladies chroniques.
  • Ils prescrivent des médicaments.
  • Ils assurent la responsabilité des visites de contrôle de routine et des tests de dépistage.
  • Elles sont des infirmières autorisées qui possèdent une formation et une expérience supplémentaires.
  • Elles peuvent offrir la plupart des services offerts par les médecins de famille, mis à part quelques exceptions (p. ex., il leur est impossible de prescrire certains médicaments).
  • Si nécessaire, elles peuvent toujours consulter un médecin ou vous mettre en relation avec un médecin ou d’autres prestataires de soins de santé qui pourront vous aider.
  • Ils sont des médecins spécialistes ayant suivi une formation en résidence d’une durée de cinq ans axée sur la prévention, la reconnaissance et le traitement des maladies de la peau, des cheveux et des ongles.
  • De manière générale, il n’est possible de consulter un dermatologue que sur référence d’un professionnel de la santé de première ligne.
  • Ils sont des médecins spécialistes ayant suivi une formation de cinq ans en résidence spécialisée dans les maladies rhumatismales, lesquelles comprennent de nombreux différents types d’arthrite (y compris l’arthrite psoriasique) et de maladies auto-immunes (maladies entraînant une inflammation causée par les attaques du système immunitaire d’une personne envers son propre corps).
  • Habituellement, il n’est possible de consulter un rhumatologue que sur référence d’un professionnel de la santé de première ligne.
  • Ils sont les experts en matière de médicaments et de leur gestion.
  • Le rôle général des pharmaciens consiste à collaborer avec les patients et les autres prestataires de soins de santé afin de voir à ce que les médicaments soient utilisés de façon appropriée, et d’aider les patients à bien s’orienter dans le système de santé (par exemple, trouver comment obtenir certains médicaments) dans la communauté comme dans les hôpitaux.
  • Les patients peuvent les consulter directement dans les pharmacies se trouvant dans leur collectivité (p. ex. pour obtenir des renseignements concernant leurs médicaments).
  • Leur rôle a beaucoup évolué au cours des dernières années, il leur est notamment maintenant possible de prescrire des médicaments pour certains troubles médicaux, de prolonger les renouvellements pour des ordonnances existantes et d’administrer des vaccins aux fins d’immunisation.

Questions à poser à votre médecin

Songez à poser les questions suivantes à votre dermatologue. Celui-ci ne sera pas en mesure de répondre à toutes ces questions lors de votre première visite, alors songez à préparer vos questions les plus urgentes :

  • De quel type de psoriasis suis-je atteint ?
  • Suis-je atteint d’arthrite psoriasique ?
  • Si je ne souffre pas d’arthrite pour le moment, suis-je susceptible d’en souffrir ?
  • Quel est le degré de gravité de mon psoriasis ?
  • Le degré de gravité ou le type de psoriasis changeront-ils au cours de ma vie ?
  • Quels sont les facteurs qui peuvent déclencher mes poussées de psoriasis ?
  • Que puis-je faire pour soulager rapidement les crises/éruptions ?
  • Quelles sont les choses que je devrais faire ou éviter pour aider à atténuer mes symptômes ?
  • Quels sont les symptômes des maladies associées au psoriasis auxquels je devrais porter attention ?
  • Dois-je vous aviser si mes symptômes changent ?
  • À quelle fréquence devrais-je venir pour un bilan de santé ?
  • Que devrait inclure ma routine quotidienne de soins de la peau ?
  • Quelle est la chose la plus importante (ou les choses les plus importantes) dont je devrais être au courant concernant mon état de santé ?
  • Comment puis-je expliquer simplement aux gens ce qu’est le psoriasis ?
  • Quelles sont les options de traitement qui sont offertes ?
  • À quoi devrais-je m’attendre en suivant ce traitement ?
  • Quels sont les avantages possibles de ce traitement ?
  • Lorsque je commence un traitement, au bout de combien de temps devrais-je voir des changements ? Combien de temps dois-je attendre avant de conclure qu’un traitement ne fonctionne pas pour moi ?
  • Quels sont les effets secondaires possibles, y compris les effets secondaires sur le plan mental, émotionnel et physique ?
  • Quels sont les effets secondaires que je devrais m’assurer de vous signaler ?
  • Quels sont les coûts liés à ce traitement ?
  • Les bienfaits de ce traitement l’emportent-ils suffisamment sur les coûts pour que j’en fasse l’essai ?
  • Si le traitement ne fonctionne pas, quelle est la prochaine étape du processus de traitement ?
  • Et si ce traitement s’avérait insuffisant ?
  • Quels sont les traitements parallèles ou complémentaires que vous recommandez ?
  • Y a-t-il des choses que je devrais faire (ou éviter de faire) afin de maximiser les résultats ou l’efficacité du traitement ?
  • Si je décide d’arrêter ou de modifier le traitement, quel est le processus à suivre pour le faire en toute sécurité ?
  • Qui dois-je contacter si j’ai des questions liées au suivi avant mon prochain rendez-vous ?

Visitez la section Décisions de traitement pour des renseignements plus détaillés permettant de les aider à évaluer leurs options de traitement, à prendre des décisions et à travailler avec leur équipe de soins tout au long de leur parcours de vie avec une maladie psoriasique.

Share This