Select Page

Infos rapides : Maladies concomitantes associées au psoriasis

La plupart des cas de psoriasis peuvent être contrôlés et la plupart des gens qui en sont atteints arrivent à mener une vie normale.

Le fait d’être atteint d’une maladie chronique peut parfois entraîner pour les patients un risque accru de développer certaines autres maladies chroniques. Le psoriasis par exemple, a été associé à un risque plus élevé de développer différentes autres maladies concomitantes ou comorbidités.

Il est important de faire part de toute inquiétude que vous pourriez avoir à votre médecin de famille, votre spécialiste ou à votre infirmier ou infirmière praticienne et de vous assurer de discuter avec eux de prévention ainsi que de dépistage de maladies concomitantes.

  • L’arthrite psoriasique (AP), qui est l’inflammation des articulations et des tissus conjonctifs, peut se développer chez jusqu’à 30 % des patients qui sont atteints de psoriasis. Ensemble, le psoriasis et l’arthrite psoriasique sont considérés comme ce que l’on appelle parfois « maladie psoriasique ».
  • L’arthrite psoriasique peut avoir des conséquences importantes sur le fonctionnement quotidien des personnes qui en sont atteintes.
  • Il est important que l’AP soit diagnostiquée tôt afin d’éviter que ne surviennent de lésions articulaires supplémentaires.
  • Pour obtenir plus d’information, consultez la section portant sur L’arthrite psoriasique.
  • Le terme maladie inflammatoire chronique de l’intestin (MICI) est un terme très vaste servant à décrire l’inflammation chronique de l’appareil digestif et qui comprend entre autres des formes telles que la maladie de Crohn ainsi que la colite ulcéreuse.
  • Tout comme le psoriasis, la maladie inflammatoire chronique de l’intestin est également liée à une réponse inadaptée du système immunitaire causant une inflammation au niveau du tube digestif.
  • Les patients atteints de psoriasis peuvent être trois fois plus à risque de développer une forme de MICI comparativement au reste de la population en général.
  • L’uvéite est l’inflammation survenant au niveau de l’œil, et chez les patients atteints de psoriasis, l’uvéite est également une maladie à médiation immunitaire.
  • Près de 40 % des cas d’uvéite sont causés par une maladie à médiation immunitaire préexistante telle que le psoriasis, ou en sont secondaires.
  • Parmi les signes avant-coureurs, on retrouve la rougeur oculaire, la douleur, de même que l’embrouillement de la vision; ces symptômes devraient par ailleurs être évalués rapidement par un ophtalmologiste dès leur apparition.
  • Parmi les maladies cardiovasculaires (MCV), on retrouve notamment l’accident vasculaire cérébral, les maladies coronariennes de même que les thromboses veineuses profondes, toutes causées par des affections qui touchent le cœur et les vaisseaux sanguins.
  • Bien que le psoriasis soit associé à un risque accru de détérioration des maladies cardiovasculaires, le dépistage dès les premiers symptômes ainsi que la mise en place de simples interventions telles que des améliorations du style de vie ainsi que l’obtention d’un soutien pharmacologique (au besoin), sont extrêmement efficaces afin d’améliorer les résultats à l’égard de la santé.
  • Le syndrome métabolique (SM) comprend chez les personnes qui en sont atteintes la présence d’hypertension, d’hypercholestérolémie, d’hyperglycémie, ainsi que l’excès de graisse abdominale, ces derniers étant tous des facteurs contribuant à l’augmentation du risque de maladie cardiovasculaire.
  • De plus en plus de données tendent à démontrer que le risque d’apparition de caractéristiques du SM serait doublement plus important chez les patients atteints de psoriasis sévère.
  • Le diabète est un trouble d’hyperglycémie causé par un défaut de production lié à l’insuline.
  • L’augmentation chronique de la glycémie à long terme endommage les organes et les vaisseaux sanguins, menant à davantage de complications.
  • En adoptant certains changements au niveau du style de vie, en obtenant un diagnostic dès l’apparition des premiers symptômes ainsi qu’en bénéficiant de traitements pharmacologiques (lorsque nécessaire), la glycémie peut être contrôlée afin de réduire les risques de complications liées au diabète.
  • Les patients atteints de psoriasis sont plus à risque de souffrir de troubles de santé mentale.
  • Jusqu’à 30 % des patients atteints de psoriasis sont susceptibles de souffrir d’anxiété, et jusqu’à 60 % d’entre eux, de dépression au cours de la durée de leur maladie.
  • En raison des symptômes visibles et chroniques qu’engendre le psoriasis, ce dernier peut porter atteinte de façon importante à l’estime de soi et à la qualité de vie des gens qui en sont atteints.

Bien que les patients n’aient pas toujours le contrôle sur les symptômes que leur inflige leur psoriasis, il est cependant possible d’apprendre à gérer cette affection difficile et à vivre avec celle-ci. Au besoin, le fait de rechercher de l’aide professionnelle n’est pas un signe de faiblesse, mais plutôt une partie intégrale du traitement global du psoriasis.

Share This