Select Page

Membres

En tant que membre, vous recevez notre bulletins électroniques trimestriel avec un contenu réservé aux membres, y compris des entretiens avec des dermatologues et obtenez des informations sur les concours, tirages et autres opportunités exclusives disponibles pour les membres du CPN.

L’adhésion est gratuite.

En savoir plus

Vidéos

Enfants et adolescents atteints de psoriasis (psoriasis pédiatrique)

On estime qu’environ 1 % des enfants reçoivent un diagnostic de psoriasis, mais ce chiffre est largement sous-estimé. On suppose souvent que les enfants ne présentant que des symptômes légers renoncent à une assistance médicale ou sont mal diagnostiqués, car le psoriasis peut parfois être confondu avec l’eczéma ou l’érythème fessier chez les enfants.

Le psoriasis peut se manifester chez les enfants âgés de 7 à 11 ans. Il est probable que les enfants qui reçoivent un diagnostic de psoriasis aient un parent ou un frère ou une sœur atteints de la maladie, mais il est toujours possible que des personnes sans antécédents familiaux en développent. Bien que le taux d’infection soit faible, l’impact peut être assez élevé, tant sur le plan physique que mental.

Types de psoriasis chez l’enfant

Les types de psoriasis observés chez les enfants sont similaires à ceux que l’on trouve chez les adultes, mais ils se manifestent à des rythmes différents. Le psoriasis en plaques, en gouttes, pustuleux et érythrodermique sont les plus fréquents chez les enfants. Le psoriasis en plaques reste la forme la plus courante de psoriasis, mais les lésions cutanées sont relativement plus fines, plus douces et moins squameuses chez les enfants que chez les adultes. Le psoriasis est généralement présent sur les ongles, le cuir chevelu, derrière les oreilles, les coudes, les genoux et le nombril des enfants.

Déclencheurs courants

Le psoriasis pédiatrique peut être associé au stress émotionnel, à une blessure de la peau et à la fumée secondaire de cigarette. Le psoriasis chez l’enfant est également souvent diagnostiqué à la suite d’une infection ou d’une maladie virale, notamment l’angine streptococcique. Les enfants peuvent également connaître une poussée après une otite, une bronchite, une amygdalite ou une infection respiratoire.

Options de traitement

Lors du premier diagnostic, le médecin de votre enfant vous interrogera probablement sur les habitudes et les antécédents de votre famille afin de déterminer les facteurs de risque que votre enfant pourrait présenter. Ensuite, vous, votre enfant et son médecin travaillerez ensemble pour déterminer le meilleur traitement pour lui.

Certaines formes courantes de traitement pour les enfants sont des solutions topiques telles que l’anthraline, les corticostéroïdes, le goudron de houille et le calcipotriène. Ils se présentent sous la forme de crèmes, d’onguents ou de pommades. Le médecin de votre enfant peut recommander une photothérapie ou des médicaments par voie orale s’il ne répond pas bien aux traitements topiques.

Au-delà de l’aspect physique

Que votre enfant vienne d’être diagnostiqué ou qu’il souffre de psoriasis depuis longtemps, le fait d’être atteint de psoriasis peut être un défi pour vous et votre enfant. Pour certains, il ne s’agit que d’un désagrément mineur, mais pour d’autres, cela peut être beaucoup plus inquiétant. L’impact émotionnel du psoriasis ne dépend pas toujours de sa gravité, mais des sentiments de la personne à l’égard de la maladie et de ses symptômes. Les enfants atteints de psoriasis courent un risque accru de développer des problèmes d’estime de soi, d’anxiété, de dépression et de toxicomanie en vieillissant. Ils peuvent éprouver des sentiments de honte et d’isolement ou être victimes d’intimidation de la part de leurs camarades.

La maladie psoriasique peut affecter toute la famille. En tant que parent ou prestataire de soins, les sentiments d’inquiétude, de préoccupation et de frustration peuvent être courants. En plus des répercussions émotionnelles du psoriasis, vous pouvez également être confronté à des traitements coûteux et longs qui peuvent représenter un fardeau financier pour vous et votre famille.

Il est important de collaborer avec le médecin de votre enfant non seulement pour la prise en charge de son psoriasis, mais aussi pour éviter les répercussions psychologiques négatives que le psoriasis peut entraîner. De plus, il existe de nombreuses autres ressources pour vous aider, vous et votre enfant, à gérer les problèmes émotionnels. Le médecin de votre enfant peut vous recommander de travailler avec un thérapeute ou de vous joindre à un groupe de soutien.

Ressources

Consultez ici notre liste de questions à poser à votre médecin sur le psoriasis et les options de traitement.

Jeunesse, J’écoute : https://jeunessejecoute.ca