Select Page

Traitements topiques sur ordonnance

Les médicaments topiques sur ordonnance, tels que les crèmes et les onguents, sont souvent les premiers types de traitements recommandés pour la prise en charge du psoriasis. Leur action vise essentiellement à diminuer l’inflammation ainsi qu’à ralentir et à réguler le renouvellement des cellules de la peau. Les médicaments topiques sont offerts sous de nombreuses différentes formes telles que des lotions, des crèmes, des onguents, des mousses ou des shampooings. Selon l’emplacement des plaques de psoriasis sur le corps, une forme donnée pourrait être mieux adaptée qu’une autre pour le traitement. Plusieurs médicaments topiques ne peuvent être obtenus que sur ordonnance, tandis que d’autres sont offerts en vente libre. En présence d’un psoriasis plus grave, les médicaments topiques sont susceptibles d’être utilisés en association avec des médicaments administrés par voie orale, avec de la photothérapie, ou avec des agents biologiques.

Liste des médicaments (Psoriasis)

Cliquez sur un médicament pour obtenir de plus amples renseignements.

Corticostéroïdes topiques (p. ex. : bétaméthasone et mométasone)

Comment fonctionnent-ils ?

Les corticostéroïdes qui sont appliqués de manière topique agissent en réduisant l’inflammation cutanée associée à plusieurs maladies, dont le psoriasis.

Comment sont-ils utilisés ?

Les corticostéroïdes topiques sont habituellement prescrits pour une application sur les plaques de psoriasis à raison de deux fois par jour. Les corticostéroïdes topiques sont offerts en différentes puissances (forces). Votre médecin pourrait vous prescrire un corticostéroïde topique d’une certaine puissance en fonction de l’épaisseur des plaques de psoriasis et de leur emplacement sur votre corps.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

L’effet secondaire le plus courant des corticostéroïdes topiques est une légère sensation initiale de brûlement ou de pincement suivant l’application du médicament. L’utilisation prolongée de corticostéroïdes de puissance élevée pourrait entraîner un amincissement de la peau. Il est donc recommandé que votre médecin et vous restiez attentifs à tout changement qui pourraient survenir quant à ceci.

Y a-t-il d’autres éléments importants à prendre en considération ?

Il est recommandé d’éviter de recouvrir les médicaments de pansements ou de pellicules plastique une fois qu’ils ont été appliqués sur la peau, à moins que votre médecin ne vous indique de le faire.

Quels médicaments interagissent avec ce type de traitement ?

ND

Analogues de la vitamine D3  DovonexMD, SilkisMD

Comment fonctionnent-ils ?

L’efficacité des analogues (ou dérivés) de la vitamine D3 repose sur leur action régulatrice de la production et de la prolifération anormale des cellules cutanées (accumulation) que l’on retrouve chez les personnes atteintes de psoriasis. Parmi les analogues de la vitamine D3 qui sont utilisés pour le traitement du psoriasis, on retrouve notamment le calcitriol (SilkisMD) et le calcipotriol (DonovexMD).

Comment sont-ils utilisés ?

Les analogues de la vitamine D3 sont disponibles sous forme d’onguents topiques et sont appliqués une à deux fois par jour sur la zone affectée de la peau, selon les indications de votre médecin.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce médicament ?

L’effet secondaire le plus courant des analogues de la vitamine D3 est une légère sensation temporaire de brûlure ou de pincement au moment de l’application sur la peau.

Y a-t-il d’autres éléments importants à prendre en considération ?

ND

Quels médicaments interagissent avec ce traitement ?

ND

Dans quelles provinces sont-ils inscrits au formulaire ?
Calcipotriol (DovonexMD)

Colombie-Britannique : Oui
Alberta : Oui
Saskatchewan : Oui
Manitoba : Oui — S/A pour le psoriasis en plaques
Ontario : Oui — S/A pour le psoriasis en plaques
Québec : Oui
Nouveau-Brunswick : Oui
Nouvelle-Écosse : Oui — S/A pour le psoriasis en plaques
Île-du-Prince-Édouard : Oui
Terre-Neuve et Labrador : Oui
Nunavut : Oui
Territoires du Nord-Ouest : Oui
Yukon : Oui

Calcitriol (SilkisMD)

Colombie-Britannique : Oui
Alberta : Non
Saskatchewan : Non
Manitoba : Non
Ontario : Oui — S/A pour le psoriasis en plaques
Québec : Oui
Nouveau-Brunswick : Non
Nouvelle-Écosse : Non
Île-du-Prince-Édouard : Non
Terre-Neuve et Labrador : Non
Nunavut : Non
Territoires du Nord-Ouest : Non

S/A (special access) = accès spécial
L/U (limited use) = usage restreint

De plus amples renseignements sont offerts au sujet des médicaments à AS (accès spécial) dans la rubrique Accès spécial/Médicaments à usage restreint.

Ce cite est mis à jour régulièrement; cependant, ces informations sont susceptibles de changer. Pour les informations les plus récentes sur votre province ou territoire, cliquez ici.

Monographie de produit de Santé Canada

Calcipotriol: https://pdf.hres.ca/dpd_pm/00004486.PDF

Calcitriol: https://pdf.hres.ca/dpd_pm/00041695.PDF

Traitement combiné à base d’analogues de la vitamine D3 et de corticostéroïdes (DovobetMD, EnstilarMC)

Comment ce type de traitement fonctionne-t-il ?

L’efficacité des analogues (ou dérivés) de la vitamine D3 repose sur leur action régulatrice de la production et de la prolifération anormale des cellules cutanées (accumulation) que l’on retrouve chez les personnes atteintes de psoriasis.

Les corticostéroïdes topiques agissent en réduisant l’inflammation.

Les produits qui contiennent à la fois un analogue de la vitamine D3 et un corticostéroïde s’avèrent plus efficaces que chacun des deux médicaments lorsqu’ils sont utilisés individuellement.

Les traitements combinés à base de calcipotriol et de bétaméthasone utilisés dans le traitement du psoriasis comprennent le gel DovobetMD, l’onguent DovobetMD et la mousse EnstilarMC.

Comment ce type de traitement est-il utilisé ?

Lavez vos mains avant et après toute utilisation. Bien faire pénétrer le produit sur la région touchée en frottant délicatement. Habituellement appliqué à raison d’une ou deux fois pas jour, tel qu’indiqué par votre médecin.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce type de traitement ?

L’effet secondaire le plus courant de ce type de traitement est une légère sensation initiale de brûlement ou de pincement suivant l’application sur la peau. Bien que le risque que cela se produise soit moindre si les patients sont suivis de près par leur médecin, l’utilisation prolongée de produits à base de corticostéroïdes pourrait entraîner un amincissement de la peau.

Y a-t-il d’autres éléments importants à prendre en considération ?

Il est recommandé d’éviter de recouvrir de pansements ou de bandages les régions traitées, à moins que votre médecin ne vous indique de le faire.

Quels médicaments interagissent avec ce type de traitement ?

ND

Dans quelles provinces ce type de traitement est-il inscrit au formulaire ?
Gel DovobetMD Gel

Colombie-Britannique : Oui
Alberta : Oui
Saskatchewan : Oui
Manitoba : Oui — S/A pour le psoriasis en plaques
Ontario : Oui
Québec : Oui
Nouveau-Brunswick : Oui
Nouvelle-Écosse : Oui — S/A pour le psoriasis en plaques
Île-du-Prince-Édouard : Oui — S/A pour le psoriasis en plaques
Terre-Neuve et Labrador : Oui — S/A pour le psoriasis en plaques
Nunavut : Oui
Territoires du Nord-Ouest : Oui
Yukon : Oui

Onguent DovobetMD

Colombie-Britannique : Non
Alberta : Oui
Saskatchewan : Oui
Manitoba : Non
Ontario : Oui
Québec : Oui
Nouveau-Brunswick : Non
Nouvelle-Écosse : Non
Île-du-Prince-Édouard : Non
Terre-Neuve et Labrador : Non
Nunavut : Oui
Territoires du Nord-Ouest : Oui
Yukon : Oui

Mousse EnstilarMC

Colombie-Britannique : Non
Alberta : Oui
Saskatchewan : Oui
Manitoba : Oui
Ontario : Oui
Québec : Oui
Nouveau-Brunswick : Oui
Nouvelle-Écosse : Oui — S/A pour le psoriasis en plaques
Île-du-Prince-Édouard : Non
Terre-Neuve et Labrador : Oui
Nunavut : Oui
Territoires du Nord-Ouest : Oui
Yukon : Oui

S/A (special access) = accès spécial
L/U (limited use) = usage restreint

De plus amples renseignements sont offerts au sujet des médicaments à AS (accès spécial) dans la rubrique Accès spécial/Médicaments à usage restreint.

Ce cite est mis à jour régulièrement; cependant, ces informations sont susceptibles de changer. Pour les informations les plus récentes sur votre province ou territoire, cliquez ici.

Monographie de produit de Santé Canada

Gel DovobetMD : https://pdf.hres.ca/dpd_pm/00034146.PDF
Onguent DovotbetMDhttps://pdf.hres.ca/dpd_pm/00034364.PDF
Mousse EnstilarMC : https://pdf.hres.ca/dpd_pm/00036393.PDF

Rétinoïdes topiques (Tazarotène)

Comment ce type de traitement fonctionne-t-il ?

Le mode d’action exact du tazarotène demeure inconnu. On pense qu’il joue en rôle dans la différenciation des cellules de la peau (c.-à-d. qu’il aide à contrôler la multiplication des cellules de la peau) et qu’il pourrait également aider à la modulation du système immunitaire.

Comment est-il utilisé ?

Le tazarotène est offert sous forme de crèmes et de gels. Il est généralement recommandé de l’appliquer sur les régions de la peau qui sont touchées à raison d’une fois par jour, habituellement le soir. Une amélioration peut habituellement être observée en moins de deux mois de traitement.

Quels sont les effets secondaires possibles de ce type de traitement ?

L’effet secondaire le plus courant des rétinoïdes topiques est une irritation de la peau. De la rougeur, une sensation de brûlure, un assèchement de la peau ainsi que de la desquamation sont souvent observés chez les patients qui reçoivent du tazarotène, mais ces effets indésirables tendent à se résorber après quelques semaines de traitement.

Y a-t-il d’autres éléments importants à prendre en considération ?

Le tazarotène ne peut être pris en période de grossesse.

Éviter l’exposition non protégée au soleil et aux lampes solaires, car ce produit peut augmenter la sensibilité de la peau aux rayons ultraviolets.

Quels médicaments interagissent avec ce type de traitement ?

Aucune interaction importante avec d’autres médicaments.

Dans quelles provinces ce type de traitement est-il inscrit au formulaire ?

Colombie-Britannique : Oui
Alberta : Oui
Saskatchewan : Oui
Manitoba : Non
Ontario : Non
Québec : Non
Nouveau-Brunswick : Oui — S/A pour le psoriasis en plaques
Nouvelle-Écosse : Oui — S/A pour le psoriasis
Île-du-Prince-Édouard : Non
Terre-Neuve et Labrador : Oui — S/A pour le psoriasis en plaques
Nunavut : Oui
Territoires du Nord-Ouest : Oui
Yukon : Oui

S/A (special access) = accès spécial
L/U (limited use) = usage restreint

De plus amples renseignements sont offerts au sujet des médicaments à AS (accès spécial) dans la rubrique Accès spécial/Médicaments à usage restreint.

Ce cite est mis à jour régulièrement; cependant, ces informations sont susceptibles de changer. Pour les informations les plus récentes sur votre province ou territoire, cliquez ici.

Monographie de produit de Santé Canada

Gel Tazorac 0,05 % (tazarotène) : https://pdf.hres.ca/dpd_pm/00031077.PDF
Gel Tazorac 0,1 % (tazarotène) : https://pdf.hres.ca/dpd_pm/00031077.PDF
Crème Tazorac 0,05 % (tazarotène) : https://pdf.hres.ca/dpd_pm/00033182.PDF
Crème Tazorac 0,1 % (tazarotène) : https://pdf.hres.ca/dpd_pm/00033182.PDF

Anthraline et préparations de goudron

Comment ces types de traitements fonctionnent-ils ?

Les modes d’action exacts de l’anthraline et des préparations de goudron demeurent inconnus, mais on pense qu’ils contribuent à réduire l’inflammation cutanée associée au psoriasis. Le goudron de houille aide au détachement et à l’adoucissement des squames et des croûtes.

Comment sont-ils utilisés ?
Anthraline :

Généralement appliqué une fois par jour, ou tel qu’indiqué par un médecin ou un pharmacien. Lors du début d’un traitement avec l’anthraline, il est parfois recommandé de limiter la durée de contact de la crème avec la peau entre 5 et 10 minutes au cours de la première semaine de traitement. La durée de contact peut ensuite être augmentée progressivement jusqu’à 30 minutes, en fonction de la tolérance de la peau. L’anthraline peut être enlevée en la lavant ou sous la douche.

Des gants peuvent être utilisés au moment de l’application afin d’éviter que les doigts et les ongles soient tachés. Appliquez-la directement sur les plaques ; faites pénétrer dans la peau en frottant doucement et évitez de l’appliquer aux régions de la peau qui ne sont pas touchées. De la gelée de pétrole peut être appliquée sur les contours des plaques afin d’éviter que les régions non touchées de la peau ne s’irritent.

Goudron de houille :

Pour le psoriasis du cuir chevelu, le goudron de houille peut être appliqué de façon modérée sur les lésions de 3 à 12 heures avant d’appliquer le shampooing.

Pour le psoriasis au niveau du corps, appliquez le goudron de houille sur les lésions au moment d’aller dormir.

Lavez vos mains avant et après toute application.

Quels sont les effets secondaires possibles de ces types de traitements ?

Anthraline : irritation cutanée temporaire, décoloration capillaire temporaire, décoloration temporaire au niveau des ongles, décoloration temporaire de la peau.

Goudron de houille : irritation cutanée temporaire, sensibilité accrue de la peau à la lumière.

Y a-t-il d’autres éléments importants à prendre en considération ?

L’anthraline est un irritant pour la peau saine entourant les lésions. Elle tache également la peau et les tissus.

Le goudron de houille dégage une forte odeur et peut tacher la peau et les tissus.

Quels médicaments interagissent avec ces types de traitements ?

ND

DUOBRIIMD (propionate d’halobétasol et tazarotène)

Comment ces types de traitements fonctionnent-ils ?

DUOBRIIMD est une crème utilisée en application sur la peau qui permet de réduire les signes et les symptômes du psoriasis chez l’adulte.

DUOBRIIMD est une combinaison de deux différents médicaments. Il contient du propionate d’halobétasol, un corticostéroïde, et du tazarotène, un rétinoïde topique. Le propionate d’halobétasol a la capacité de réduire l’inflammation de la peau. On pense que le tazarotène agit en aidant à la croissance normale des cellules de la peau et en réduisant l’inflammation.

Comment sont-ils utilisés ?

Appliquez une fine couche une fois par jour sur les zones de la peau affectées. Faites pénétrer en frottant doucement et lavez-vous les mains après l’application. Une fois que vos symptômes de psoriasis se sont améliorés, cessez l’utilisation de DUOBRIIMD. Il peut alors être utilisé par intermittence selon les besoins ou selon les directives de votre médecin.

Quels sont les effets secondaires possibles de ces types de traitements ?

Les effets secondaires les plus courants sont la dermatite de contact, une éruption cutanée ou des lésions. Veuillez consulter la monographie du produit pour plus d’informations sur les effets secondaires.

L’utilisation prolongée de ce produit peut entraîner une inhibition des glandes surrénales. N’utilisez DUOBRIIMD que sous la supervision d’un médecin.

Y a-t-il d’autres éléments importants à prendre en considération ?

N’utilisez pas DUOBRIIMD  :

  • Si vous êtes allergique au propionate d’halobétasol, au tazarotène ou à tout autre ingrédient contenu dans DUOBRIIMD.
  • Si vous êtes allergique à d’autres corticostéroïdes ou composés rétinoïques.
  • Sur certaines autres affections cutanées (telles que la dermatite, les réactions cutanées après un vaccin et les infections).
  • Si vous êtes enceinte ou si vous pensez l’être.
Quels médicaments interagissent avec ces types de traitements ?

Aucune interaction médicamenteuse importante connue.

Dernière mise à jour le 24 juillet 2020.

Avertissement

Ce site Web a été conçu à des fins éducatives seulement et non dans le but de prodiguer des conseils médicaux. La consultation d'un médecin est requise afin de prendre des décisions médicales éclairées relativement aux différentes variantes individuelles propres à chaque cas de psoriasis. L'information présentée sur ce site Web (ce Site) n'est pas destinée à remplacer les conseils de votre médecin. Il est important de consulter votre médecin avant de modifier le moindre élément de votre plan de traitement. Le Réseau canadien du psoriasis n'endosse aucun médicament, produit, équipement ou traitement pour le psoriasis ni l'arthrite psoriasique. L'information présentée sur le site du Réseau canadien du psoriasis ne peut en aucun cas remplacer un avis médical éclairé. Les personnes qui visitent ce site ne devraient en aucun cas tenter de s'auto-diagnostiquer ni agir sur la base des informations qui y figurent sans consulter des professionnels de la santé ou des consultants spécialisés au sujet de leurs préoccupations spécifiques. Certains renseignements figurant sur le présent Site ont été fournis par des sources externes. Bien que des efforts aient été déployés en vue d'assurer l'exactitude, l'actualité et la fiabilité du présent contenu, le Réseau canadien du psoriasis décline toute responsabilité à cet égard. Veuillez consulter nos Conditions dutilisation pour plus de détails.

Cette ressource fut réalisée grâce au soutien de :
Abbvie
Pfizer
Janssen
Bausch

 

LEO Pharma
Novartis
Amgen

Share This